1ère TéléAlerte par téléphone à La Faute sur Mer

La commune de La Faute sur Mer meurtrie par Xynthia en février 2010 a déclenché pour la première fois le système d’alerte mis en place  après Xynthia pour la première fois.

« Ceci est un message de la mairie de La Faute-sur-Mer. Vigilance orange Vague submersion. Veuillez prendre les dispositions nécessaires concernant les habitations et les occupants » Hier, à 14 h, tous les habitants de la commune littorale de Vendée ont reçu cet appel vocal sur leur téléphone fixe ou mobile.

« Ce système d’alerte téléphonique entre dans le cadre de notre Plan communal de sauvegarde », note Jean-François Etienne, responsable technique à la mairie de La Faute. Ici, le 28 février 2010, le passage de la tempête Xynthia avait fait 29 morts. Ce plan s’inscrit dans le nouveau dispositif Vague submersion mis en place le 3 octobre par l’État. Il est relayé et actualisé toute la journée sur le site de Météo France.

Éviter de circuler en bord de mer, fermer les volets, garer les véhicules sur un point haut, charger son téléphone portable. Tels sont les premiers gestes de base qui marquent le passage du jaune à l’orange. « Si nous devions passer en Alerte rouge, les sirènes se déclencheraient et nos patrouilles de véhicules équipés de haut-parleurs lanceraient des ordres d’évacuation. »

À 16 h, le responsable technique affichait malgré tout un visage serein : « Nous restons vigilants sur l’évolution de la situation. Par rapport à Xynthia, les conditions sont très différentes et bien moins inquiétantes. Depuis, les digues ont été rehaussées ainsi que les points bas sensibles que sont les accès aux parcs ostréicoles. »

Après l’annonce téléphonique, des riverains passent en mairie prendre des nouvelles. Certaines craintes se réveillent… « Cela a commencé en début de semaine. Ici, depuis l’épisode Xynthia, au moindre coup de vent, les gens dorment mal. »

d’après Ouest France -Patrick GUYOMARD